Marine’s experience

A place to visit you’ll want to come back to!

My name is Marine François.  I celebrated my 21st birthday at Biddenden Vineyards.  Born and bred in Provence, I am at present studying at the “Ecole d’Ingénieurs de Purpan” specialised in Agriculture and Agronomics, and I intend to specialise in wine making and vine growing.

At the end of my second year of study, I was lucky to have the opportunity of a placement in and English speaking country as part of my course of study.  Having searched for some time, I began to take particular interest in English vineyards, in full expansion right now.  My attraction to them might also be explained by my origins: my mother is English and came to live in France when she met my father.  Being the grand-daughter of British fruit-growers, it is in some ways like ‘coming home’ for me.

Intrigued by the “oldest vineyard in Kent” which is also a family business, valuing tradition and innovation, I sent an e-mail to Julian Barnes, Managing Director and owner of the farm with his wife, Sally.  What a nice surprise it was to receive a rapid response, explaining that they take on a foreign worker every summer.

A few months later, there I was on board a ferry (called “Pride of Kent” to get my stay off to a good start!) with the white cliffs of Dover in front of me.  There followed a drive to the vineyard, on the left-hand side of the road! When I arrived at the estate, I was amazed to discover the place where I was going to work, and learn, over the next three months.  After being shown my lodgings, I was about to take a walk around the vines when I saw Tom, the oldest son and vineyard manager, coming to check if the “French girl” had arrived safely, and I soon had to get used to my new nickname “Frenchy”.

Their vines are very different from those I am used to, both in respect of the varieties grown and the way they are trained.  Around the corner of the winery, I met Sam, who is the only son not to work on the farm and who has his own contracting business.  He explained that the high training of the vines avoids exposure to the frost and dew on the ground.  I should realise I am in England … even if this year is exceptional in terms of heat and sunshine, which counters my bias against “English weather”.

Above all, my summer turned out to be an exceptional one thanks to the people I have met.  I would like to warmly thank the Barnes family, Sally and Julian have always been exceptionally kind to me, recommending places to visit and regularly inviting me to family meals.  This gave us a chance to exchange information on viticulture and discuss our different cultures, and most of all our common love of travelling, gastronomy and fine wine!  I was also able to chat with their three sons, who I also had a chance to work with and to participate in events such as a visit to a hop farm with Will, “Fruit Focus” with Sam and a beer festival with Tom.

The members of Biddenden’s dynamic team have welcomed me too, their conversations, kindness and even outings have meant that I have really appreciated this summer.  I have participated in various tasks, whether in the office, the farm shop, the winery or the vineyard.  I must admit that my “coup de coeur” is for the events.  In reply to the question Julian once asked me “are you a show girl?” I would now answer “yes I am! with no hesitation.

I am leaving Biddenden with a head full of memories and I certainly intend to return, especially because next June the vineyard will celebrate its 50th anniversary.

As the Kentish would say “see you later…”


Un lieu à découvrir, où vous aurez envie de revenir !

Je m’appelle Marine François. J’ai fêté mes 21 ans à Biddenden Vineyards. Née et ayant grandi en Provence, j’étudie désormais à Toulouse à l’Ecole d’Ingénieurs de Purpan, spécialisée dans l’Agriculture et l’Agronomie. Je souhaite plus précisément me spécialiser et travailler dans le secteur viti-vinicole.

A la fin de ma deuxième année d’études, j’avais l’opportunité de réaliser un stage dans un pays anglophone s’intégrant dans mon cursus. Après plusieurs recherches, j’ai développé un réel intérêt pour les vignobles anglais, en pleine croissance. Cet attrait s’explique peut-être aussi par mes origines, ma maman étant anglaise et venue s’installer en France lorsqu’elle a rencontré mon père. En temps que petite-fille d’arboriculteurs britanniques, est-ce un retour aux sources ?

Intriguée par le « plus vieux vignoble du Kent », étant également une entreprise familiale entre tradition et innovation, j’ai adressé un mail à Julian, Manager Director et propriétaire du domaine avec son épouse Sally. Quelle bonne surprise que de recevoir une réponse rapide m’expliquant qu’ils ont pour habitude d’accueillir un travailleur d’été étranger chaque année.

Quelques mois plus tard, me voilà à bord du Ferry (nommé « Pride of Kent » pour bien commencer le séjour) avec les falaises de Douvres devant moi. S’en suit la conduite jusqu’au vignoble, à gauche !

En arrivant au vignoble, c’est avec émerveillement que je découvre le lieu où je vais travailler et surtout apprendre pendant trois mois. Après la découverte du logement, je m’apprête à aller faire un tour dans les vignes. Je vois alors arriver Tom, le fils aîné et Vineyard Manager, qui vient vérifier si la « French girl » est arrivée et je ne vais pas tarder à adopter le surnom de « Frenchy ».

Les vignes sont très différentes de ce que je connais par les cépages et la taille. Je rencontre Sam au détour du chai, le seul fils ne travaillant pas au domaine, ayant sa propre entreprise de prestation de services. Il m’explique qu’une telle hauteur de vigne permet d’éviter la rosée et le gel au sol. Il faut que je me fasse à l’idée que je suis en Angleterre… Cette année est toutefois exceptionnelle en termes de chaleur et d’ensoleillement. De quoi renverser le préjugé du « temps anglais » !

Par-dessus tout, mon été s’est révélé exceptionnel grâce aux rencontres. Je tiens à remercier chaleureusement la famille Barnes. Sally et Julian ont toujours été d’une gentillesse remarquable à mon égard, me recommandant les lieux à visiter et m’invitant aux repas en famille. Ceci a permis d’échanger sur la viticulture, sur nos différentes cultures et surtout sur notre amour commun des voyages, de la gastronomie et du bon vin ! J’ai aussi pu discuter avec les trois fils avec qui j’ai eu l’occasion de travailler mais également de participer à des événements comme la visite de la ferme de houblon avec Will, Fruit Focus avec Sam ou encore le festival de la bière avec Tom.

L’équipe dynamique m’a très bien accueilli. Quel que soit l’âge, les conversations, attentions et même sorties m’ont vraiment fait apprécier mon été. J’ai participé aux diverses tâches que ce soit dans le bureau, le magasin, le chai ou les vignes. Je dois avouer que mon coup de cœur se porte sur l’événementiel. A la question que Julian m’a posée une fois « Es-tu une show girl ?» je répondrai sans hésitation « Oui ! ».

C’est la tête pleine de souvenirs que je quitte avec regret Biddenden et je compte bien revenir, d’autant plus que le vignoble fête ses 50 ans en juin prochain !

Comme diraient les habitants du Kent : « see you later…»

Hear it through the grapevine

Sign up to our email updates and be the first to hear about about our new products, upcoming events, exclusive offers, and latest news.