Expériences des visiteurs

Bienvenue sur le site officiel de Biddenden vineyards.

Je m’appelle Louise Lanthiez, j’ai 20 ans et suis originaire de France, plus précisément de la région Centre entre Sancerre et Pouilly sur Loire (les amateurs de vins doivent sûrement connaître… !) Voulant poursuivre mes études dans le commerce et marketing du vin, j’ai décidé d’effectuer un job d’été en Angleterre afin d’améliorer mon anglais et d’enrichir mes connaissances concernant le vin. Après avoir envoyé plus de 40 candidatures, voilà comment je me suis retrouvée au cœur de la jolie campagne du Kent, à Biddenden vineyards.

Ce domaine est le plus vieux domaine viticole du Kent, il a été fondé en 1969 par la famille Barnes et est actuellement dirigé par Julian et Sally Barnes ainsi que leur fils Tom. La superficie du vignoble s’étend sur 23 acres, soit environ 10 hectares. Ces derniers sont répartis entre onze différents cépages essentiellement d’origine française et allemande. (Ortega, Pinot Noir, Gamay, Shonburger, Sheurebe, Dornfelder…)

Le domaine produit des vins tranquilles blancs, rouges (quand l’été le permet) et rosés ainsi que des vins effervescents de qualité produit par la traditionnelle méthode champenoise. Ils fabriquent également différentes gammes de cidres et de jus de fruits dont les matières premières proviennent uniquement de fermes locales.

Le domaine est ouvert tous les jours de 10h à 17h. Des visites guidées du vignobles sont organisées gratuitement les mercredis et samedi à partir de 10h, durant la haute saison. Ces visites permettent aux clients de les faire entrer dans l’histoire du vignoble et d’avoir des explications sur les méthodes de production des différents produits. Sur réservation le domaine propose différents services tels que des repas constitués de produits locaux avec une dégustation de vins, cidres et jus. Ces derniers sont généralement très appréciés des clients, l’accueil est particulièrement chaleureux et le vignoble à la particularité d’être très familiale ce qui rend les visites agréables.

Après l’Allemande Lucy, et Emberto l’Italien, c’est à mon tour de vous raconter l’expérience que j’ai vécu durant deux mois au sein de Biddenden vineyards.

Tout d’abord, si je devais noter l’accueil que j’ai reçu par la famille Barnes, je donnerais sans hésiter un10/10 ! J’ai été chaleureusement accueillie et vite insérée dans la vie de l’entreprise.

J’ai recu des invitations à diner au sein de la famille ou dans des vieux pubs typiques de la région. J’avais pour moi un logement tout confort (le loft) avec une superbe vu sur le vignoble. (Il faut savoir que les vignes à l’Anglaise sont aussi bien entretenues qu’un terrain de golf, c’est magnifique !) Pour résumer, c’était digne d’un quatre étoiles.

Concernant le travail que j’ai effectué, j’ai été impliqué dans diverses tâches toutes aussi enrichissantes les unes que les autres. En majeur partie je me suis occupée de la boutique du domaine où chaque jour, j’accueillais les clients, je faisais les dégustations des différents produits proposés. Je noterais que ce fut un très bon exercice pour parfaire mon anglais !

J’ai également travaillais dans les bureaux où j’ai effectué diverses tâches commerciales marketing et comptables. J’ai par exemple, re-customiser la liste des produits vendus en magasin, j’ai établis la liste de nouveaux clients potentiels ou encore rentrer les factures des clients sur le logiciels comptable.

Par ailleurs, de nombreux salons sont organisés (salons de produits locaux, du vin…) et,  principalement pour assurer sa communication, Biddenden vineyards participe régulièrement à ces évènements. J’ai donc eu la chance d’avoir été impliquée sur différents salons pour représenter Biddenden vineards, aussi bien sur des salons ouvert aux public que des «  business to business. »

Je vais conclure sur ce que cette expérience m’a apportée. Cette dernière a été pour moi très enrichissante, aussi bien humainement que professionnellement.
Par le biais de Julian Barnes, j’ai eu l’opportunité de rencontrer des professionnels du monde du vin, avec qui j’ai pu échanger sur leurs différents parcours et en même temps élargir mon réseau dans le domaine vers lequel je tends à travailler. Il a été intéressant également de voir la différence entre les domaines viticoles Français où la concurrence est intense et où la réputation est mondialement reconnue, et les domaines Anglais en plein essor. L’approche est totalement différente.
Du fait du climat, les méthodes de viticulture diffèrent également, j’ai pu ainsi avoir un aperçu d’une autre façon de cultiver la vigne. Mais je retiendrais principalement de cette expérience, que la rencontre, l’échange, l’authenticité et la passion sont des éléments essentiels pour le développement d’un commerce durable et de qualité tel que Biddenden vineyards.
Je vais désormais pouvoir changer la réputation de l’Angleterre en France, qui, selon les rumeurs, dit qu’il est impossible de produire du bon vin et que la nourriture est mauvaise. En revanche, je crois que ne pourrais changer la réputation à propos du temps!

Enfin, je tiens à remercier la Famille Barnes, tout particulièrement Sally et Julian pour leur accueil et leur générosité. (Ainsi que leur patience lorsque j’essayais de me faire comprendre en anglais … !) Je suis très reconnaissante de la confiance du temps et de l’attention qu’ils m’ont accordée en m’embauchant au sein de leur entreprise.
Un grand merci également à toute l’équipe de m’avoir accueillie (et supportée) durant deux mois. J’ai beaucoup apprécié travailler avec chacun d’entre eux.
Je vous souhaite à tous une bonne continuation et espère pouvoir vous accueillir en France très prochainement.

Bonjour à tous les Francophones!

Je m’appelle Carole Chaize, j’ai 25 ans et je viens d’Alsace plus précisément d’Ammerschwihr, un petit village situe sur la route des vins. En Alsace je travaille essentiellement dans les vignes, mon compagnon étant viticulteur je l’aide de temps à autre dans son exploitation. Je n’ai jamais eu l’occasion d’apprendre la vinification des vins que je trouve très intéressante. De ce fait j’ai décidée de faire un stage a l’étranger pour en apprendre plus sur le sujet mais aussi (et surtout) pour améliorer mon anglais! Petite précision je suis en train d’écrire ce texte dans le bureau de Biddenden Vineyard et le clavier est bien diffèrent, je ne trouve pas les accents!!! Donc pour les puristes je m’excuse d’avance pour le reste de ce texte qui va les faire bondir de leurs chaises! (Biddenden ont depuis essayé de corriger les accents).

En tous cas j’ai appris bien plus que je n’aurais jamais imaginée, non seulement sur la vinification mais sur le fonctionnement d’une entreprise et d’un magasin.

Je ne vais pas m’attarder à vous décrire Biddenden Vineyards car mes précédents collègues l’ont fait d’une manière plus que parfaite.

Tout comme eux j’ai été accueillis plus que chaleureusement par toute la famille Barnes et très vite invitée à partager des repas en famille (repas qui étaient tous fabuleux!!). Durant mon stage j’ai eu le loisir de briser tous les préjuges concernant l’Angleterre: la nourriture y est très bonne, le vin également et j’ai même eu la chance d’attraper un coup de soleil dans les vignes! J’ai également été bien accueilli à bras ouvert par l’équipe de Biddenden Vineyards, une équipe jeune, dynamique, toujours souriante et qui fournit un travail juste exceptionnel.

Les deux premiers mois de mon stage étaient repartis entre le travail dans les vignes, dans le magasin et sur les différents shows. Dans le magasin j’ai pu m’exercer à la vente de produits de la région et bien entendu aux produits de Biddenden, c’est un excellent moyen pour pratiquer son Anglais! Le magasin est une vrai caverne d’Alibaba, qui regorge de produits locaux que vous ne trouverez pas dans les supermarchés et qui sont tous plus délicieux les uns que les autres.

J’ai pu découvrir la région grâce aux différents shows auxquels participe Biddenden Vineyards dans tous le Kent et même sur Londres. Une magnifique région campagnarde, qui trouve son charme entre les collines boisées et les falaises du bord de mer.

A partir des vendanges jusqu’à la fin de mon stage mon travail était essentiellement dans la winery. Julian et son fils Tom ont toujours trouves le temps de m’expliquer leurs travail aussi bien pour les vins que pour le cidre. S’il y a bien une chose que je ne pensais ne pas apprendre un jour c’est bien comment faire du cidre! J’ai réellement apprécié travailler dans la winery, le travail y est difficile mais très intéressant. J’ai eu la chance de travailler avec la nouvelle presse à pomme (un vrai petit bijou), de faire de la mise en bouteille, des pompages, des débourbages… En me faisant rapidement confiance dans mon travail et en me laissant une grande autonomie Tom a rendu celui-ci d’autant plus intéressant. Je lui en suis très reconnaissante. Il était très intéressant pour moi de découvrir la vinification dans un pays ou le climat est diffèrent, le principale problème étant le manque de soleil et une trop grande humidité.

Une chose est certaine je ne vais pas oublier ce stage de sitôt, que ce soit pour l’accueil qu’il m’y a été réserve, les personnes rencontrées, les connaissances acquises.

Je tiens à remercier chacun d’entre eux pour leurs patiences, leurs compréhensions et tout particulièrement Julian, Sally et Tom sans qui je n’aurais jamais eu la chance de passer quatre mois exceptionnels. En tous cas n’hésitez pas si vous êtes en Angleterre venez faire un tour a Biddenden Vineyards vous ne serez pas déçus!!!

Biddenden Vineyards – Du bon vin fait par des gens biens

Je m’appelle Richard Noyer, j’ai 20 ans, je suis Français. J’habite un tout petit village de la vallée de La Loire, entre Angers et Nantes, qui s’appelle Saint-Quentin-en-Mauges. Je suis donc situé entre les vins du Côteau du Layon et du Muscadet.

Richard, French Work Experience Student at Biddenden Vineyards

Je suis cette année en Licence Professionnelle de Commerce et Marketing International du vin après avoir effectué deux années de Licence en Sciences Economiques et de Gestion, et durant cette année je voulais trouver un stage à réaliser en Février 2016 en Angleterre pour améliorer mon vocabulaire et mon déplorable « french accent » à la Thierry Roland. J’ai également pu réaliser un dossier technique sur les « bienfaits » du réchauffement climatique sur le vignoble Anglais et j’étais curieux de voir la réalité sur le terrain. La bonne nouvelle ? Le hasard m’avait placé dans la même classe que Louise Lantiez (lire le commentaire plus haut) et elle a su énergiquement me vanter les mérites du Biddenden Vineyard !

J’ai de suite pris contact avec Julian et Sally qui me confiaient qu’ils seraient en vacances durant ma période de stage mais que le vignoble, confié à leur fils Tom, continuera son activité (les clients ne prennent pas de vacances comme on dit).
Et me voilà aujourd’hui à écrire ce texte dans mon loft, juste à côté du vignoble, quelques jours avant mon départ avec une tasse de Thé et à l’abri de la pluie, plutôt tranquille comme matinée, j’en conviens.
Il ne faut pas pour autant croire que je savourais une tasse de thé tous les matins, j’étais là pour travailler et apprendre. J’ai donc pu faire connaissance des différents cépages utilisés, très différents de ceux de la Vallée de Loire, la plupart sont d’origine allemande. J’ai également taillé la vigne d’une nouvelle façon que celles que je connaissais et j’ai effectué divers travaux dans le vignoble. J’ai aussi participé à la mise en bouteille de cidre, et accompagné des livraisons qui m’ont fait découvrir la région. Région magnifique où la campagne est riche de diversité, champ de culture, moutons, bois, ruisseaux, vignes, autant de diversité qui font du Kent un endroit où il fait bon vivre. J’ai aussi pu enrichir la description des vins du domaine sur l’application Vivino, véritable incontournable des moteurs de recherches de bouteilles.

Pourquoi cet entreprise est unique ? Car l’humain et le raisin sont au centre des préoccupations, se sont eux qui font le vin et valoriser les deux ne peut que fournir d’excellents résultats

Maintenant vous allez me dire : quels rapports la taille et la mise en bouteille ont-elles avec le commerce et le marketing ? Et bien je trouve nécessaire pour s’assurer une légitimité auprès de futurs clients et aussi, je l’espère, auprès de futurs salariés, de maîtriser les bases du processus de production d’un bon vin.

Durant ce stage au Biddenden Vineyard, on ne peut pas dire que les températures furent très élevées mais j’ai su trouver de la chaleur grâce à autre chose que le soleil, les cœurs des Kentois et de la famille Barnes en sont remplis. Dans chaleureux n’y-a-t-il pas le mot « chaleur » ? Toujours est-il que leur accueil fut incroyable et qu’il est le même pour chaque client dès son arrivée sur le vignoble.
Amis français laissez-vous tenter par la découverte de vins très doux incomparables ! Et pourquoi ne pas venir goûter, le cidre, le vrai, sans bulle, tout simplement IN-CON-TOUR-NABLE !

Vous serez toujours bien reçu dans le plus vieux vignoble du Kent, de plus la dégustation est gratuite alors n’hésitez plus et venez au BIDDENDEN VINEYARD !